TF1 et France2, VRP chez Knorr

Une fois n’est pas coutume, je regardais la télévision, ce dimanche 1er juin 2014.

Mal m’en pris. TF1 (pour Télévision Française n°1, y’a au moins deux trucs faux), 20h30, la très sioniste Claire Chazal reçoit avec les honneurs Yannick Noah, ex-personnalité préférée des « Français ». J’ai trouvé la Drucker au féminin (sans le côté gages à donner à max, quand on a eu un paternel qui descendait les culottes d’un supposé juif, pour dire qui l’était et qui ne l’était pas). « Oh vous avez perdu votre maman, quelle douleur »« oh vous êtes un artiste (sic) engagé, vous devez avoir pleuré comme une fillette, dimanche dernier ».

Que de lèche-culteries pour un pseudo-artiste, pseudo-sportif, qui a toujours été manipulé par l’intelligentsia certainement pas catholique (et encore  moins musulmane). Tantôt nègre de la savane (danse comme un singe) pour intellos nostalgiques de Josephine Baker avec son Saga Africa, tantôt fantasme-black (monté comme un singe) pour ménagères de plus de 70 ans, ce triste sire n’aura eu de cesse que de descendre dans l’à-plat-ventrisme au service de la société du spectacle. Et de l’ultra-libéralisme qu’il prétend pourtant dénoncer, tout en étant favorable à l’immigration à l’instar des grands patrons (Francis Bouygues en tête).

Sur la 2, pas mieux. Le très masculin Julian Bugier (fils de Jacques, journaliste au Monde, pas ajusteur-tourneur à Cambrai) termine son cirage de pompes. L’heureux bénéficiaire ? Nicolas Bedos (fils de Guy, bouffon pseudo-subversif, né à Alger française) qui est censé « animer » la cérémonie des Molières, retransmise… sur France Télévisions. On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même.

Comme sur T »F »1, on pose des questions avec un sourire de vendeur de bagnoles d’occasion. Questions rédigées par l’interrogé ? « Oh vous êtes un artiste impertinent qui n’hésite pas attaquer Marine le Pen », « oh nous comptons sur votre impertinence pour dépoussiérer une cérémonie qui peut s’avérer chiante ». Nicolas Bedos, le pape de l’impertinence : cracher sur Sarközy, le Pen, ça s’est risqué. En revanche, on l’attend toujours sur le terrain de l’inédit : le mariage incestueux entre médias, politique, finance; la toute-puissante communauté juive qui dirige la France (le monde occidental ?); le marche-pied que constitue d’être « fils de ».

Finalement, ces deux guignols de l’ultra-politiquement correct ne sont vecteur d’aucune subversion, malgré leurs dires. Vous les verrez toujours se lamenter sur les actes antisémites que subissent quotidiennement les juifs. Cette communauté est tellement persécutée que, après « Israël » et les Etats-Unis, la France compte le plus de juifs en valeur absolu. 

Tagué , , , , ,

Valls, mise au point

Le In Francis Veritas fournit des informations qu’il faut prendre avec des pincettes. Loin du conformisme médiatique voulu par une certaine caste bien entendu étrangère, notre équipe bénévole assume la véracité de ses propos.

Or, depuis la publication d’un excellent livre d’Emmanuel Ratier sur Manuel Valls, nous recevons des flots de commentaires concernant les origines de Manuel Valls.

Personne ici n’a jamais affirmé que l’actuel locataire (gratis) de l’hôtel Matignon était d’ascendance juive. Tout juste avait-on dit qu’un certain rabbin dénommé Valls était mort en Espagne au cours du XVIIè siècle pour cause d’appartenance au peuple déicide.

Ce qui est vrai, en revanche, reste le fait que Manuel Valls est marié en secondes noces avec Anne Gravoin, violoniste juive. Son suprémacisme juif  , forcément doublé d’un mépris pour le goy, dans tous ses états dans les pages du Parisien, en juin 2013 : « C’est sûr qu’une musicienne c’est un peu plus glamour que Mme Ayrault, prof d’allemand dans la banlieue de Nantes! » [Elle est en réalité professeur de français].

Tagué , , , , , ,

31 mars, date fatidique

31 mars 1492, Isabelle la Catholique achève la Reconquista en signant le décret de l’Alhambra. Conséquence ? Expulsion d’Espagne des Juifs trois mois plus tard.

31 mars 2014, Manuel Carlos Valls devient Premier ministre de la France.

Né le 13 août 1962 à Barcelone, ce fils d’artiste peintre catalan (autrement dit, de parasite) n’est naturalisé français qu’en 1982.

« Eternellement attaché à Israël par sa femme », celui qui voulait plus de « blancs, de blancos et de whites » dans sa ville d’Evry se voit confier le poste de Premier ministre au lendemain de la défaite du Parti « socialiste » aux municipales.

Anne Hidalgo, maire de Paris, et saluée par la presse espagnole. On imagine mal un Français naturalisé espagnol maire de Madrid.

Manuel Valls, fils de fuyards catalans (on n’oubliera pas que cette autonomia était la poche de résistance aux troupes nationales-catholiques du général Franco, et que de très nombreux Juifs y étaient présents, cf note), Premier ministre « français ».

La spanish connection a de beaux jours devant elle. Espagnole et marrane, pour l’occasion.

Lire la suite

Tagué , , , , , , , ,

Paris, capitale anciennement française

La bi-nationale Anne Hidlago remporte donc la mairie de Paris face à sa « rivale », la juive Nathalie Kosciusko-Morizet.

Bien fait pour les électeurs bourgeois qui avaient fait de « NKM » leur héraut pour occire la tyrannie écolo-bolchevik. Une candidate qui ne présente surtout aucune différence avec sa rivale socialiste. Elles sont toutes les deux:

-pour l’immigration (pour diverses raisons);

-pour le projet du « Grand Paris »;

-contre la préférence nationale en matière d’obtention de logements sociaux ou de places de crèche;

-pour la propagande homosexuelle;

-pour un pouvoir accru de la maçonnerie;

-viscéralement contre l’idée de nation.

Je renvoie dos-à-dos ces deux candidates du Système qui encense toujours plus des personnalités qui ne sont ni nées en France, ni assimilées à la France (le coup des prénoms des enfants de « NKM »). A croire que si l’on veut être élu à Paris, il ne faut surtout pas se dire français(e).

Tagué , , , , , ,

NKM pas la France

Les électeurs de droite, bien bourgeois et soit-disant catholiques, ont trouvé leur nouvelle maire de Paris.

Pensez donc, Nathalie Geneviève Marie Kosciusko-Morizet, ça en jette, et ça fait bien français. Ajoutez à son CV son passage à Polytechnique, vous en faites une candidate sérieuse pour bouter les socialo-communistes qui occupent la mairie de Paris depuis 2001.

Il y a malheureusement un os dans le potage. En effet, quelle différence entre Anne Hidalgo, une libérale de gauche, et NKM, une libérale de droite ? Sont-elles pour la préférence nationale en matière de logements, de droits sociaux, d’acquisition de places de crèche ? Sont-elles pour le respect de la famille traditionnelle ? Sont-elles opposées à la GPA ou à la PMA ?

Certes, NKM (à la DSK, histoire de cacher son nom de famille curieux), est née en France, mais niveau démonstration d’attachement à la France, qui a pourtant accueilli son aïeul, un certain Abraham Salomon Kościuszko (1821-1917), on peut trouver mieux. Ses origines juives resurgissent dans les prénoms qu’elle a donnés à ses enfants Paul-Élie et Louis-Abel. Une preuve de plus que passé un certain temps sur le territoire national, les Juifs abandonnent l’assimilation pourtant acceptée au départ.

-> Pour les participants à la Manif pour tous qui s’apprêtent à voter pour NKM :

Tagué , , , , , , , , , , ,

La seule démocratie du Proche-Orient

Le leitmotiv que l’on accole à Israël. Autrement appelé Sionistan. Classé 96ème pays pour la liberté de la presse par Reporters sans frontières.

Je rappelle que des personnalités de premier rang telles que François Hollande, Nicolas Sarközy, ou encore des candidates à la mairie de Paris, Anne Hidalgo ou Nathalie Kosciusko-Morizet, se font les panygériques de cet Etat voyou et criminel qui bafoue à longueur de journée les sanctions imposées par l’ONU.

La question de la critique d’Israël étant impossible du fait de la cause de sa création (le « plus jamais ça »), les Français en sont réduits à supporter malgré eux les actes de terrorisme du régime de Tel-Aviv.

Quelques citations de dirigeants de cette grande démocratie :

« Nous devons expulser les Arabes et prendre leurs places » : David Ben Gourion en 1937 [Ben Gourion et les Arabes Palestiniens – Oxford University Press, 1985]

« Nous devons user de la terreur, des assassinats, de l’intimidation, de la confiscation des terres, de la suppression de tous les services sociaux pour vider la Galilée de sa population arabe » : propos de David Ben Gourion au général Staff en mai 1948.

« Les Palestiniens devraient être écrasés comme des sauterelles … la tête écrasée contre les rochers et les murs » : premier ministre israélien Menahim Begin lors d’un discours devant des colons juifs – New York Times du 1e avril 1988.

Tagué , , , , , , , , ,

Sarközy II, la revanche

Le scoop du jour. Bernadette Chirac annonce ce matin sur Europe1 que Nicolas Sarközy (« il faut lui marcher dessus, et du pied gauche, car cela porte bonheur ») sera « évidemment » de retour en 2017.

Et d’une, les électeurs français ont voté Hollande par défaut afin de se débarrasser de cette crapule de Sarközy.

Et de deux, pourquoi 2017, et pas avant ? Parce qu’au train où vont les choses, pas sûr que Hollande finisse son contrat en 2017.

Et de trois, que fera-t-il de mieux, lui qui a été 10 ans dans les arcanes du pouvoir, en tant que ministre de l’Intérieur, du Budget, et surtout Président de la république ?

Quoi qu’il en soit, Jean-François Co(u)pé – qui s’y croyait déjà – doit faire la tronche.

Tagué , , , , ,

Les poules hollandaises

Pauvre François, et pauvre France ?

Ségolène avait le mérite de s’appeler Royal, réminiscence de ce qu’avait été la France pendant plus de mille ans. Niveau familial, son paternel assurait. On peut dire ce que l’on veut, mais l’Institut d’Etudes Politiques et l’Ena, ça en jette aussi. Et puis, la charmante Ségolène est quatre fois maman, quand même! Près de trente ans de vie conjugale pour se tirer avec Valérie Trierweiler (Rottweiler pour les intimes).

12 ans de moins que la Royal, Valérie n’a pas le même C.V. Fille de banquiers ouvertement catholiques (quid de l’usure pourtant interdite par le Christ ?), détentrice d’un DESS de communication politique et sociale (acquis en combien d’années ?), pisse-copies chez Paris Match, animatrice de télé, doublement divorcée, l’actuelle « Première Dame » a le désavantage d’être antipathique. Un peu plus de 8 ans d’idylle entre François et Valérie, qui se solde par la révélation d’une liaison avec Julie Gayet.

Qui ? Une actrice de quatrième division, de neuf ans la cadette de Valérie. Elle fait ses premières armes dans Premiers baisers, enchaîne des films soporifiques, se lie d’amitié avec Joyce Jonathan (l’actuelle petite copine de Thomas Hollande). Elle finit par avouer sa flamme à François lors d’une interview où ses talents de comédienne explosent (cf ci-dessous).

Hollande et sa collection de copines (il ne s’est jamais marié, lui le grand défenseur du mariage pour tous), l’image de la déliquescence de la France depuis au moins 40 ans. Ne pas oublier non plus le côté patriarcal vielle France largement assumé (plus il vieillit, plus sa cour baisse en âge et en intellect) de la part de quelqu’un qui compte dans son gouvernement une Najat Vallaud-Belkacem, la grande protectrice du droit des femmes. A croire qu’elles n’en ont pas. La galéjade aurait pu être complète si Hollande s’était entiché d’un mignon du Marais, là on aurait rigoler.

-> Le sketch de l’année

Tagué , , , , , , , , , , , , , ,

L’avortement, nouvel enfumage

Syrie, Léonarda, Taubira, Dieudonné, Julie Gayet : depuis la rentrée, le système politico-médiatique abreuve le peuple français de fausses polémiques. La prochaine ? Je parie sur l’avortement.

L’affaire Hollande-Gayet à peine digérée, on nous propose un nouveau sujet de conversation, j’ai nommé l’avortement. Appelé IVG (le système politico-médiatique et ses euphémismes…), ce projet de tuer des enfants dans le ventre de leurs mères « fêtera » en 2015 ses quarante ans de succès – 200.000 assassinats par an.

Pour le gouvernement judéo-maçonico-ultra libéral, il s’agit désormais d’aller plus loin. Le texte de loi défendu par Simone Veil, née Jacob (une autre survivante des camps de concentration) présente en effet un détail qui le rend obsolète, voire réactionnaire. Le pouvoir socialo-anti national souhaite alors  supprimer la notion de « situation de détresse » pour les candidates à l’avortement. Le but de la manoeuvre ? Permettre à long terme de sélectionner le sexe de son enfant. Ou pour les couples homosexuels (et stériles par définition), décider de jeter à la poubelle un petit Gaspard, attendu par la mère porteuse dont ils auront loué le ventre, comme ils auraient loué un petit Ibrahim à Marrakech ou un petit Dakila à Manille pour leurs jeux pervers. Le tandem YSL-Pierre Bergé, leurs idoles, était passé maître dans ce genre d’abominations…

Au-delà du cynisme à encourager des femmes à tuer leur propre enfant (un pays sans enfant à naître est voué à disparaître, je le rappelle), on voit une fois de plus que le gouvernement d’occupation nous refait le coup du « mariage pour tous ». Jouer à fond la carte de la division, au moment où les Français paient de plus en plus d’impôts, subissent la hausse du chômage et sont en proie à une violence tant physique que sociale infernale.

Curieusement, la « droite » ne dit rien. Pas besoin de rappeler que la loi sur l’IVG n’a pas été portée par une communiste, que le Président de l’époque n’était pas François Mitterrand. Europe, immigration, libéralisme, anti-christianisme, avortement : « droite » et « gauche » sont d’accord. Pas la peine de nous faire le coup de : « Si Nicolas (Sarközy) était resté au pouvoir, on n’en serait pas là ». 

-> Procès de la lutte anti-avortement sur Canal+, organe de propagande au service du Parti socialiste

Tagué , , , , , , , , , ,

Manuel Valls adore la France

->Le sketch commence à 4:02

J’avais oublié de relever ça, hier. Selon Manuel Valls, « Marine Le Pen n’aime pas la France ».

Incroyable d’entendre ça de la part de quelqu’un qui n’est pas né en France. Pire, Manuel Carlos Valls est naturalisé français en 1982, à l’âge de 20 ans.

Fervent soutien des terroristes djihadistes en Syrie (pourtant combattus par l’armée française au Mali), il ose remettre en cause le patriotisme de Marine Le Pen (dont le père s’est vu refuser le droit de rentrer dans les rangs des Forces Françaises de l’Intérieur parce que trop jeune, sans parler de ses états de service en Indochine et en Algérie). Face à cela, je me demande si la famille Valls a versé son sang pour la patrie. Où était-elle, entre 1940 et 1944, quand le pays subissait l’occupation militaire allemande ?

Tagué , , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :